Lettre de réanimation

Des sujets, des réflexions, des idées, des projets !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bientôt un siècle : Gaston Couté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Bientôt un siècle : Gaston Couté   Sam 15 Mar - 18:32

GASTON COUTÉ

« Dix mill' francs pour eune estatue !
Dix mill' francs ! Dix mill' francs d' foutus !
C'est ça, la glouère ! »


...écrivait-il encore il y a cent ans.
En 1949, il y eut pourtant droit, à sa statue.
Son ami Hésus Grué, poète de la Beauce écrivit à se sujet, en patois, un long poème :
A DEFUNT GASTON COUTÉ
Spoiler:
 
Mais qui était-ce ?
Un poète, un militant, un ascète, ou un anarchiste ? Non. Il était tout ça à la fois et bien plus encore. C'était un enfant d'la Beauce, bien qu'il préferât plus tard, l'épithète de « poète solognot ».

Il récita ses poèmes dans les cabarets parisiens, de 1898, son arrivée à Paris jusqu'en 1911. Durant cette période et malgré des salaires de misère qui ne lui permettait ni de manger à sa faim ni de dormir chaque soir dans un lit, il ne pût s'empêcher de suivre ses instincts libertaires qui le conduisait à mener une vie décalée et réfractaire au système établi.
Il participa aussi à certains journaux anarchistes de l'époque et en particulier à « La Guerre Sociale » dans lequel il publia une cinquantaine de chansons d'actualité qui pouvaient se chanter sur des airs connus. Il mourut en 1911 d'avoir mener une vie hors des normes et délétère, à peine agé de 31 ans.

De nombreux poèmes furent mis en chansons et aujourd'hui encore des chanteurs interprêtent ces textes, bien qu'il ne s'agisse probablement pas des plus caustiques. Citons, entre autre : Bernard Meulien*, Gérard Pierron*, Vania Adrien-Sens (Si quelqu'un comprend comment on entre sur ce site), Claude Antonini*, Le P'tit Crème, Claude Feron*, Jacques Lambour*, Bruno Daraquy*, Rémo Gary, Marc Ogeret*, La Tordue, Jean Populus*, Jacques Florencie*, Jacques Douai*, Hélène Maurice*, Entre 2 Caisses (si, si !), Bernard Lavilliers, Alain-René Georges (un magicien), Yves Champigny*, Louis Lynel, Gabriel Yacoub, Christian Deschamps* (Il a fait la première partie d'un spectacle de Môrice Benin), Jean des Coeurs*, Emmanuel Pariselle*, Jean-Louis Bertrand* (Qui est-ce ?), Thierry Gill*, Pierrot Noir* (C'est qui ?), Louis Lynel*, René-Louis Lafforgue*, Michel Desproges*...
*ne possèdent pas leur propre site
Quel attrait de découvrir des artistes inconnus !

Mais citons également Suzy Solidor, Loïc Lantoine, Édith Piaf et Pierre Brasseur.

Une grande partie de son oeuvre peut être lu sur cette page que je vous invite à parcourir sans retenue ; je vous en livre quelques poèmes :

La Complainte des Ramasseux d'Morts.
C'est assez fatiguant de lire le patois mais c'est compréhensible : Après une bataille, les paysans sont appelés poru venir ramasser les morts. L'un d'entre eux vient avec sa charette et en ramasse trois avant d'aller les descendre dans la fosse commune, sur les corps de centaines d'autres soldats.
Ce poème a été mis en chanson par Gérard Pierron, le groupe Entre 2 Caisses et Michel Desproges. Vous pouvez écouter et télécharger illégalement la version d'Entre 2 Caisses ici en cliquant sur enregistrement à gauche.
Spoiler:
 
La Paix.
Je n'ai trouvé aucune intérprétation musicale de ce texte.
On se rend bien compte ici de l'antimilitarisme virulant de Gaston Couté.
Spoiler:
 
Pour faire plaisir au Colon.
Publié dans La Guerre Sociale, ce texte le conduisit devant les Tribunaux, au crépuscule si jeune de sa vie. Il y eu un second procès qui le condamna par contumace, Gaston Couté étant mort quelque mois avant. Son avocat aurait répondu au président qui lui demandait s'il n'avait rien à objecter : «» Si, Messieurs, j'ai simplement à vous dire que vous venez de condamner un
mort ! »
Spoiler:
 
De nombreux autres textes tout aussi dignes d'intérets, voire d'avantage, mériteraient que l'on s'y penche. Mais peut-être un autre jour alors.


Notons que sa statue, inaugurée en 1949 sur la place du village où il naquit a été déplacé sur les berges de la Loire, ajoutant une plaque signalant « Devenu célèbre par ses chansons sur son terroir et des poèmes d'actualité à tendance anarchique ». Un siècle après sa mort, dérangerait-il toujours ?


De nombreux textes et informations intéressantes :
Like a Star @ heaven Site dédié à Gaston Couté, ma référence principale pour cette article.
Like a Star @ heaven Oulala.net
Like a Star @ heaven Page wikipédia sur Gaston Couté qui ne m'a pas paru intéressant de lire


Dernière édition par Réanimateur Vixoun' le Sam 15 Mar - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: L'écouter...   Lun 17 Mar - 2:41

Il est possible d'écouter cette artiste trop méconnu sur Deezer.com, avec une interprétation musicale de Gérard Pierron et de Marc Robine.

L'album complet, avec onze pistes passionnantes, empoignantes, extraordinaires :

1. L'amour anarchiste
Chanson publiée en octobre 1899 dans Le Libertaire. Après 1937, elle sera rebaptisée L’amour qui s’fout de tout.
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Marc Robine (1979)
Spoiler:
 

2. Petit Poucet
Je n'ai malheureusement pas trouvé le texte de cette chanson.
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Gérard Pierron (1979)


3. Les Cailloux
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Gérard Pierron (1979)
Spoiler:
 

4. Sur la grand' route
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Marc Robine (1979)
Spoiler:
 

5. Le petit qui pleure
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Marc Robine (1979)
Spoiler:
 

6. Le patois de chez nous
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Gérard Pierron (1979)
Spoiler:
 

7. Les mangeux d'terre
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Gérard Pierron (1979)
Spoiler:
 

8. La Toinon
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Gérard Pierron (1979)
Spoiler:
 

9. Les conscrits
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Marc Robine (1979)
Spoiler:
 

Je suis obligé de couper, mon message est trop long...


Dernière édition par Réanimateur Vixoun' le Lun 17 Mar - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Bientôt un siècle : Gaston Couté   Lun 17 Mar - 2:42

Mais ça revient au même... je continue ici.

10. Le fondeur de canons
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Marc Robine (1979)
Spoiler:
 

11. La complainte des ramasseux d'morts
Je l'ai déjà publié dans le précédent message mais je le replace ici pour plus de simplicité de lecture.
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Gérard Pierron (1979)
Spoiler:
 

12. Grand' mère gâteau
Arrow Pour cette version : Musique de Bernard Meulien, Chant de Gérard Pierron (1979)
Spoiler:
 

13. Sur un air de reproche
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Gérard Pierron (1979)
Spoiler:
 

14. Le pauvre gars
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Marc Robine (1979)
Spoiler:
 

15. La complainte des terr'-neuvas
Une des meilleures de l'album selon moi. Non, disons simplement qu'elle m'avait plus marqué à la première écoute.
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Marc Robine (1979)
Spoiler:
 

16. Les mangeux d'terre
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Marc Robine (1992)

17. La dernière bouteille
Je me plais à croire qu'elle inspirât Jacques Brel (Le Dernier Repas)...
Arrow Pour cette version : Chant et Musique de Gérard Pierron (1979)
Spoiler:
 

Si ça vous plaît, vous pouvez acheter l'album par ici. Ainsi, même un siècle après sa mort, le Merle du Peuple ne cessera jamais de chanter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bientôt un siècle : Gaston Couté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bientôt un siècle : Gaston Couté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Requiescat in pace
» Gaston Lepage
» Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux
» Médaille-enseigne du XVIe/XVIIe siècle - St-Quentin
» Livre - "Le fantôme de l'opéra" de Gaston Leroux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettre de réanimation :: Réanimation Rubrique par Rubrique - Reanimación Sección tras Sección :: Réanimateur de Talents-
Sauter vers: