Lettre de réanimation

Des sujets, des réflexions, des idées, des projets !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Zut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sherwood
Réanimatrice d'O.
avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 29
Où est-ce que t'es ? : en équilibre instable
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Zut   Lun 19 Mar - 0:31

Parce que le dernier mot devait bien être celui-ci, voici chers zamis devant vos zyeux zébahis se dévoiler le Zut que nous n'usitons zhélas guère plus, tout au profit d'autres matières fécales ou instruments de musique (pour les plus prudes).

Zut, interjection employée pour manifester son désarroi ou son mécontentement, est en fait une déformation du premier mot de la phrase "Ut tibi prosit meri potio" (pour les non latinistes ou ceux qui ont enfoui leurs vagues souvenirs sous des tas d'autres, ça signifie : "que ce verre de vin pur te soit salutaire"). Eh oui, les compagnons typographes (pourquoi spécialement eux ? j'appelle votre Sapience à éclairer ma lanterne s'il-vous-plaît) sachant boire, et bien sûr trop, se mettaient à zézayer. pirat C'est comme si de nos jours on disait "Zgue" (pour "Z'que ce verre...").

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux ; de toute façon vous n'en sortirez pas vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poite-la-mirifique.over-blog.fr
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: J'ai un doute   Lun 26 Mar - 1:22

Je me permet de mettre en doute cette origine quelque peu obscure.

D'abord parce que le juron Zut ! n'est attesté dans la langue française que depuis le XIXème siècle, ce qui laisse peu de chances aux latinophones du temps jadis de boire trop et d'inventer ce cher juron.
C'est monsieur Duchatellier qui l'employa par écrit la première fois en 1828 dans le Théâtre historique de la Révolution, La Mort de Louis XVI.
Armand-René-Maufras Duchatellier a écrit:
TOUS ENSEMBLE — On verra après...
RIGOGNE — Non, avant. Va pour le rafraîchissement ; si vous ne voulez pas... allons zut...
Dans son sens de juron d'opposition, de refus, ce sont messieurs Dupeuty et Cormon qui l'employèrent en premier dans Deux Dames au Violon en 1841.
Duponty et Cormon a écrit:
ATREMISE — [...] Si tu savais l'air qu'ils ont pris avec moi pour me refuser un billet... un ton de marquis, de grand seigneur, un ton de régence.
LOLOTTE — Enfin, qu'est-ce qu'ils t'ont dit ?
ARTEMISE — Ils m'ont dit : z'ut...
LOLOTTE — Ils t'ont dit z'ut... faut-il être aristocrates !
Car oui, en effet zut peut avoir plusieurs orthographes différentes. Je relève zut et z'ut, mais aussi zuth, rezut et zuuuuuuut plus ironique.

Mais ce n'est pas ce que nous cherchons ici.
Alors effectivement, zut ou plutôt z'ut est probablement un cuir phonétique, c'est-à-dire l'ajout ou la confusion d'une lettre entre deux mots. Pour l'exemple suivant, nous considérerons le juron Ut plus vieux, attesté depuis 1791.
Z'ut pourrait venir de Ut, l'initiale pouvant venir de la liaison avec allons, mot qui le précède souvent.
Mais ce Ut-là n'a pas sûrement pour origine « le premier mot du souhait que se faisoient en buvant les anciens imprimeurs ».

Alors je ne serais pas aussi catégorique que toi, je dirais simplement que ton hypothèse n'est qu'une hypothèse...et qu'il y en a d'autre, plus improbables mais pas complétement écartées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
 
Zut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettre de réanimation :: Dictionnaire Réanimé - Diccionario Reanimado :: Lettre Z-
Sauter vers: