Lettre de réanimation

Des sujets, des réflexions, des idées, des projets !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Que dalle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sherwood
Réanimatrice d'O.
avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 29
Où est-ce que t'es ? : en équilibre instable
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Que dalle   Jeu 1 Mar - 0:40

Après de longues années à chercher l'origine de cette expression que je chéris, je vais tenter d'y mettre un peu d'ordre. Mais les différentes sources consultées proposent chacune leur version, alors si vous en avez une autre encore, elle est la bienvenue. Moi, j'y entrave que dalle.

On peut y voir d'abord une déformation de "daalder", mot flamand désignant une pièce de 5 francs. On penserait alors à faire le lien avec le kopeck, qui ne vaut que dalle, lui. Sauf qu'en 1835, date de recensement de l'expression, cinq francs, ça valait son pesant de cacahuètes !

Pour d'autres, celà viendrait du Lorrain "dailler", dire des bêtises. Celà reste assez capillotracté, mais pourquoi pas ?

On peut aussi penser que ce "dalle" serait issu du Romani "dail", mot synonyme de "tchi"... Que dail et que tchi, en effet, ça veut dire pareil !


@ www.expressio.fr est un chouette site, pour quand on préfère se tuer les yeux que de bouquiner.

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux ; de toute façon vous n'en sortirez pas vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poite-la-mirifique.over-blog.fr
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Deuxième choix   Jeu 1 Mar - 21:33

Personnellement, après quelques recherches, je pencherais davantage pour la deuxième possibilité.

J'en ajoute tout de même une autre avant de développer mon idée.

N'entraver que dal ou que dalle signifie donc "ne rien comprendre".
Paul Scarron, un écrivain français du XVIIème écrivait l'onomatopée suivante : daye dan daye. D'après certains étymologistes, cette onomatopée serait à l'origine de l'expression. je n'ai malheureusement pas plus de détail.

Pour ce qui est de l'origine patoisante, voici ce que je peux dire :
Il existe en lorrain vieilli le verbe "dailler". Ce mot est issu de l'allemand "dahlen", lequel a aussi donné "dallier" (plaisanter), "s'entredalier" (se moquer réciproquement) ainsi que de nombreux verbes dans tous les patois de l'Est : "dallier", "daler", "daillir" (raconter des fariboles). La daille ou le dail seraient "la plaisanterie, la blague", c'est-à-dire "les paroles dont le sens est caché".

L'expression serait ainsi passé par une forme articulée (avec article) Smile : "ne comprendre que le dail" ce qui équivaut à peu près à "ne pas comprendre le sens de la phrase, mais comprendre uniquement qu'il s'agit d'une plaisanterie". Puis simplifier en "Que dalle", qui signifie "ne rien comprendre".

Pour ce qui est du glissement de sens de l'expression dans son emploi seul comme adverbe de négation, ou exclamation...ben, vous reviendrez parce que je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
 
Que dalle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création de dalle en platre
» [AIDE] pour changement de la dalle tactile
» [aide] dalle tactile arrachée en retirant mon protecteur d'ecran
» Remplacement dalle capacitive suite chute
» Poussiere entre la coque et la dalle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettre de réanimation :: Réanimation de Littérature - Reanimación de Literatura :: Réanimateur d'Etymologies de Mots et d'Expressions-
Sauter vers: