Lettre de réanimation

Des sujets, des réflexions, des idées, des projets !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les plus qu'humains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Les plus qu'humains   Jeu 1 Mar - 0:32

Theodore Sturgeon, grand auteur de l'étrange, malheureusement états-unien, mélange dans ce roman le fantastique, l'étrange et la science-fiction.

Une nouvelle espèce d'Homme est en train d'apparaître dans le dos de l'humanité ; les différentes parties de cette Homo Gestalt se réunissent peu à peu, comme si elles étaient attirées toutes vers la même partie centrale : Tousseul, l'idiot du village. Car chaque partie de ce nouvel être est une personne humaine...ou presque humaine...Plus qu'humaine à la vérité.

N'en dévoilons pas trop, je vous ai déjà gâché la surprise de la première partie. Mais il vous reste encore deux cents pages de bonheur incompréhensible.

Les passages que je vais citer ne sont pas représentatifs du livre, simplement, ils m'ont plu. C'est subjectivement donc que je vous les présente.

Theodore Sturgeon a écrit:
A six ans, Gerry était véritablement un homme. Ou, du moins, il possédait au plus haut point cette capacité d'adulte qui consiste à apprécier le plaisir grisâtre de simplement ne pas souffrir.
Ben moi, je serais toujours qu'un grand enfant, Na !


Le même Gerry, quelques années plus tard. Dans cette scène, c'est lui le narrateur.
Theodore Sturgeon a écrit:
— Etendez-vous, me dit-il.
— Sur le canapé ?
— Oui.
[...]
— Quel âge avez-vous ? me demanda-t-il soudain.
— Euhhh, quinze ans.
— Euhhh, quinze ans, répéta-t-il. Et que signifie euhhh ?
— Rien du tout. J'ai quinze ans.
— Quand je vous ai demandé votre âge, vous avez hésité parce qu'un autre chiffre s'est présenté à votre esprit. Vous avez écarté l'autre chiffre pour me répondre.
— Allons donc, puisque je vous dis que j'ai quinze ans.
— Non, je ne dis pas que vous n'ayez pas quinze ans. (Il parlait avec beaucoup de patience : ) Mais quel était l'autre chiffre ?
Je me fâchai de nouveau.
— Il n'y en avait pas d'autre. Qu'est-ce que vous avez à écouter tout ce que je dis et à interpréter pour faire que ça ressemble à ce que vous en pensez ?
C'était spécialement pour Dadam, alias Inarus (alias personnellement Nanar) qui, à l'instar de ce que je pense, hais profondement les professions commençant par "psycho-".


Theodore Sturgeon a écrit:
Mixoller, c'était le mot qu'avait employé Janie. Elle avait prétendu que Bébé le lui avait communiqué. Et elle expliquait que mixoller, cela signifiait vivre unis en ne formant qu'une personne à nous tous. Deux bras, deux jambes, un corps, une tête, le tout fonctionnant ensemble, même si une tête ne peut marcher ni les bras penser. Tousseul me disait que peut-être c'était un mélange de mixte et de coller. Mais je reste persuadé qu'il n'en croyait rien lui-même.
Un nouveau mot, que nous pourrons intégrer au dictionnaire lorsque nous aurons évolué en Homo Gestalt.

Gerry qui ne mixolle pas depuis longtemps ressent ainsi la cohabitation rapprochée :
Theodore Sturgeon a écrit:
[...] un bout de temps avec Tousseul et les gosses. Quelque chose de merveilleux : je "faisais partie"... Cela ne m'était jamais arrivé auparavant. Deux ampoules jaunes et un feu ouvert, et cela éclairait l'univers.


Encore deux extraits qui peuvent être rapproché, les derniers, promis.
Theodore Sturgeon a écrit:
— Pourquoi est-ce que nous ne mangeons pas avec les jumelles ?
— Voyons, puisque Miriam s'occupe d'elles, répond Mlle Kew.
Janie la regarde comme elle sait regarder :
— je sais bien, dit-elle. Mais qu'on les laisse manger ici, et je m'occuperai d'elles.
Mlle Kew serre les lèvres.
— Mais Janie, ce sont des petites filles de couleur. Et maintenant, mange ce qu'il y a dans ton assiette.

Theodore Sturgeon a écrit:
— [...] Si je comprends bien, il y a deux camps en présence : les uns qui veulent séparer les races, les autres qui luttent pour les rassembler. Moi, je ne comprends pas pourquoi les uns et les autres se font du souci. Pourquoi est-ce qu'ils n'oublient pas entièrement ce problème ?
— Impossible, dit Stern. Tu ne comprends pas, Gerry, qu'il est nécessaire que les gens se croient supérieurs en quelque chose. Toi et Tousseul et les gosses, vous étiez ensemble, n'est-ce pas ? Est-ce que vous ne vous sentiez pas un peu supérieurs au reste du monde ? Non ?
— Supérieurs ? Comment est-ce que nous aurions pu l'être ?
— Différents, alors ?
— Oui, je pense... Mais nous n'y pensions pas. Différents, oui ! Mais pas supérieurs.
— C'est un cas unique, affirme Stern, unique...

Ne vous laissez pas aveugler par ces quelques extraits, le livre est un ensemble inséparable et il vaut vraiment le détour. Il est, de plus, accessible aux personnes peu portées sur le fantastique ou la science-fiction car il y a peu de références a l'étrange.
Un conseil tout de même : suivez bien les personnages, il y en a beaucoup et on les voit grandir tout le long du roman. C'est parfois ardu de bien savoir à qui on a affaire.

study Référence :
Like a Star @ heaven Les Plus Qu'Humains ; Edition J'ai Lu 1956, poche ; traducteur : M.Chrestien ; T.Strurgeon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
L'autre Siamoise



Féminin Nombre de messages : 10
Age : 28
Où est-ce que t'es ? : Hell Air Ville - Poite Ville Glauque
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les plus qu'humains   Jeu 1 Mar - 22:12

J'ai une petite question : pourquoi malheureusement états-uniens ? J'utilisais ce genre de tournure jusqu'à ce que je découvre John Irving, et je serais curieuse de savoir pourquoi tu parles ainsi ^^

En tout cas, les extraits sont bien choisis : ça donne vraiment envie de lire le bouquin ! Le deuxième extrait illustre merveilleusement bien la psychanalyse (j'en sais quelque chose, j'ai l'impression de passer cette semaine de vacances en compagnie de Freud lui-même >____<).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Malheureusement...   Ven 2 Mar - 2:11

C'est de l'anti-étasunianisme primaire.
Un auteur exceptionnel ne peut être état-unien. Il ne pourra pas être mieux que bon.
Je rigole, bien entendu, on me taxerait de raciste pour de tel propos.

Alors je laisserai la réponse à un groupe de musique :
Note musique
On ne parle plus de Babylone
Aujourd'hui on ne parle plus que de Washington

La CIA, le FBI, la NASA, God bless etc...
[...]
Je suis contre la politique de l'autre con
Sans être anti-nord coréen
Et contre la politique de George Bush junior
Sans être anti-américain (bis)
Note musique

Je suis cinématiquement, éducativement, écologiquement, économiquement, politiquement, religieusement, socialement anti-états-unien, mais de fait, je généralise beaucoup trop souvent. Neutral

Alors c'est vrai : Je suis science-fictionnement pro-états-unien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
L'autre Siamoise



Féminin Nombre de messages : 10
Age : 28
Où est-ce que t'es ? : Hell Air Ville - Poite Ville Glauque
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Les plus qu'humains   Ven 2 Mar - 13:07

Je vois, je vois... Je vais me répéter mais, si tu peux mettre la main sur un bouquin de John Irving (avec une IMMENSE préférence non-dissimulée pour "L'Hôtel New Hampshire")... fonce, n'hésite pas, mange-le ! (au sens littéraire du terme, bien sûr). Pour ce qui est de la science-fi, je suis tout à fait d'accord avec toi ; les quelques noms d'auteurs qui me viennent à l'esprit (Bradbury et ses exquises Chroniques Martiennes, Asimov, né en Russie mais dont Wikipédia s'empresse de dire qu'il est un écrivain américain) sont américains ou tout du moins anglophones (Orwell,...). Je sais, je me cantonne aux classiques, mais ça fait assez longtemps que je n'en ai pas lu. Est-ce que nous autres, en France, nous avons des écrivains de science-fiction dignes de ce nom ? Je suis complètement ignare à ce sujet, et je serais curieuse de savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Gggggrrrr....   Ven 2 Mar - 19:29

GGrrrr ! Quand même ! Un bon auteur de science-fiction français ! Et connu par dessus le marché !

Like a Star @ heaven René Barjavel avec Ravage, Le Voyage imprudent, Une Rose au Paradis, pour me cantonner à ce que j'ai lu. C'est de la très grande science-fiction française !

Mais c'est vrai que des auteurs français sont peu connus.

Like a Star @ heaven Jules Vernes écrit lui aussi de la science-fiction, à sa manière. Mais à son époque on disait plutôt "roman d'anticipation", et lui préféré "roman scientifique". Il est en effet très visionnaire pour un écrivain du XIXème siècle avec entre autres à ces romans : Vingt Mille Lieues Sous Les Mers ou De La Terre A La Lune.

Like a Star @ heaven Bernard Werber, malgré son nom, est un écrivain français.

Like a Star @ heaven Pierre Boule, que vous connaissez tous. Si, si ! C'est lui qui a écrit "La planète des Singes". Mais il en a écrit plein d'autres.


Arrow En voici quelques autres qui me sont totalement inconnus mais qui m'ont paru intéressants (source : wipipédia).

Like a Star @ heaven Marc Souliers dit Ayerdhal, désigne parfois comme « l'homme en colère de la SF française ».

Like a Star @ heaven Pierre Bameul, auteur d'uchronie, genre littéraire (presque) exclusif à la science-fiction qui consiste à imaginer l'Histoire comme elle aurait été si les évènements ne s'étaient pas passés comme ils se sont réellement passés.

Like a Star @ heaven Francis Berthelot, que je connais par un roman (Rivage des intouchables, qui doit être une métaphore futuriste des camps de concentration, il me semble). Lui, il me plait parce qu'il a une thèse de biologie. Comment ça c'est pas objectif ?

Like a Star @ heaven Francis Carsac, pseudonyme de François Bordes, préhistorien, qui écrit des romans de science-fiction.

Like a Star @ heaven Daniel Drode. Je ne connais pas, mais son projet de bousculer les conventions et d'inventer un langage original et futuriste dans son roman Surface de la planète (prix Jules Vernes 1959) me plait.

Like a Star @ heaven Yves Frémion est un membre du Parti Politique des Verts et participe aussi à la revue Fluide Glacial. Il a reçu le prix Rosny aîné en 1990 pour son roman L'hétéradelphe de Gane.

Like a Star @ heaven Philippe Goy. J'aime bien quand ce sont des vrais scientifiques qui écrivent de la science-fiction. Ça sonne plus vrai. Lui est chercheur en physique au CNRS.


Bon, il y en a d'autres, mais je m'arrête là.
Déjà si on lit tout ça, on sera calé en science-fiction française.


Dernière édition par Réanimateur Vixoun' le Jeu 10 Juin - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
Laurree
Correctrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 437
Age : 31
Où est-ce que t'es ? : La Roche-Posay, Poit' Poit'et Antibes :-)
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Un oubli   Ven 9 Mar - 23:00

Même si tu m'as dit de quel groupe venaient les paroles retranscrites par toi-même un peu plus haut, tu n'as toujours pas édité ton message pour l'indiquer aux autres utilisateurs.

Connaissant ta petite tête, je te le rappelle, parce que je pense que d'autres que moi s'étaient demandé de quel groupe elles étaient issues !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherwood
Réanimatrice d'O.
avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 29
Où est-ce que t'es ? : en équilibre instable
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Les plus qu'humains   Sam 17 Mar - 23:11

C'est pas "le voyageur imprudent", et pas le voyage ? Non mais tout de même, on ne blasphème pas René ! Shocked Et tu as sans doute lu le trop connu "la nuit des temps" aussi ! Et c'est de la vraie Science Fiction d'anticipation, je suis en train de lire "après nous, le déluge ?" de Jean-Marie Pelt, donc cet ouvrage n'est aucunement fictif, et il me venait des souvenirs de "Ravage"... affraid

Maintenant que ma siamoise a lu les plus qu'humains et qu'il est dans mon sac, à mon tour !! study

Concernant l'obèse des chevilles Bernard Werber (que je me souviens avoir adoré), il se répète de bouquin en bouquin. Mais il y a des fondements véridiques sous ses histoires, car le cher homme fut journaliste scientifique (quel Beau métier Coloré). Mais ce n'est pas de la Esseffe comme celle de Sturgeon (Esturgeon, ouahahah la boutade pitoyable).

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux ; de toute façon vous n'en sortirez pas vivants.


Dernière édition par le Jeu 31 Mai - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poite-la-mirifique.over-blog.fr
Laurree
Correctrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 437
Age : 31
Où est-ce que t'es ? : La Roche-Posay, Poit' Poit'et Antibes :-)
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Les plus qu'humains   Dim 18 Mar - 13:18

Si c'est bien Le voyageur imprudent, bouh !! Je le sais sans l'avoir lu ! Wink

Vous avez tellement de chance de pouvoir lire !!! J'ai 6 livres en commencement...pour les cours ! Neutral

Toujours pas précisé Sébou que c'était Volo le groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherwood
Réanimatrice d'O.
avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 29
Où est-ce que t'es ? : en équilibre instable
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Les plus qu'humains   Dim 18 Mar - 19:04

Ah, c'était Volo ! merci Laurree, notre réanimateur laisse ses rubriques aller à vau-l'eau, que veux-tu... (ok, je sors, elle était nulle :p2:)
Tu n'avais qu'à faire de la bio, comme tous les flemmards ! C'est ta faute si maintenant tu es obligée de bosser !

Ou alors tu ne dors pas... c'est une solution aussi drunken Sleep

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux ; de toute façon vous n'en sortirez pas vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poite-la-mirifique.over-blog.fr
Laurree
Correctrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 437
Age : 31
Où est-ce que t'es ? : La Roche-Posay, Poit' Poit'et Antibes :-)
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Les plus qu'humains   Dim 18 Mar - 19:33

Oui j'assume...

Et puis la bio, ce n'est pas que je n'aime pas, mais je ne suis pas très scientifique !
Donc finalement il aurait fallu que je travaille beaucoup plus qu'en anglais ! Quoi que l'anglais, il me manquait les bases...

Conclusion : j'aurais dû aller en art du spectacle !!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherwood
Réanimatrice d'O.
avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 29
Où est-ce que t'es ? : en équilibre instable
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Les plus qu'humains   Jeu 31 Mai - 14:48

Tu crois que tu n'aurais pas beaucoup trimé en arts du spectacle ?
Je continue à faire ma pub pour la bio, parce que c'est la plus belle branche du monde... On y apprend des tas de mots chouettes, rien que pour ça ça donne envie d'étudier. Vive les némathelmintes (qui sont des métazoaires triploblastiques à symétrie bilatérale), les mitochondries, les protonémas et tout ça...

Cet article traitait des "plus qu'humains" il me semble... et aussi de SF, donc j'en profite pour rajouter une couche de vernis brillant sur Bram Stoker, qui n'a pas écrit que Dracula. Lisez-donc cet auteur prolixe ! bavez, mangez-le, comme dit plus haut ma siamoise !

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux ; de toute façon vous n'en sortirez pas vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poite-la-mirifique.over-blog.fr
Laurree
Correctrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 437
Age : 31
Où est-ce que t'es ? : La Roche-Posay, Poit' Poit'et Antibes :-)
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Nous dérivons...   Sam 2 Juin - 14:39

Je ne dis pas que c'est une filière très simple, il faut aimer cette section, bien sur.
Mais très franchement, ayant des amis en art du spectacle, je constate qu'ils ont très peu d'heures de cours, très peu de théorie.
Ils ne réussissent pas tous pour autant, il faut être doué dans cette branche (ce qui n'est pas mon cas, donc oui j'aurais trimé), mais s'ils aiment ce qu'ils font, ils doivent s'éclater beaucoup plus que moi en anglais !
Vivement que je sois en master, tiens...

Tes mots chouettes, je n'y comprends rien.
Et je pense qu'en médecine aussi ils doivent apprendre des tas de mots compliqués comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snarkhunter



Masculin Nombre de messages : 72
Age : 52
Où est-ce que t'es ? : Dans la région-parisienne-de-France
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Les plus qu'humains   Mer 5 Mai - 19:24

Bon... j'ai raté mon premier post dans cette file (perdu ma réponse avant que de l'avoir validée). Cornegidouille !

"Les plus qu'humains" fait partie de mes plus beaux souvenirs de lecture en SF. A l'époque où, venant de découvrir ce genre, j'absorbais tout ce qui pouvait me tomber sous la main. Une ambiance épaisse et poignante, des personnages d'une grande humanité.

Si vous l'avez aimé, vous aimerez certainement aussi "Cristal qui songe", du même auteur. Il met encore en scène un enfant "inadapté", qui fuit sa famille et fera d'étonnantes rencontres. Ou bien ses nouvelles, parfois aux confins du fantastique et de la poésie ("L'homme qui a perdu la mer").

J'aimais beaucoup ce genre d'ambiance à l'époque. Si vous parvenez à le trouver, je puis vous recommander "Candy Man", de Vincent King, malheureusement plus édité depuis longtemps. Mais une recherche vient de me montrer un exemplaire sur Ebay, pour lequel l'enchère s'est terminée sans vente : a priori, il est donc toujours disponible.

Vers l'âge de 16-17 ans, j'ai découvert ce genre littéraire, et j'ai alors absorbé tout ce qui pouvait me tomber sous la main. Il faut bien le dire : vous n'étiez sans doute pas né(e)s à l'époque !

Parmi les auteurs français, deux autres classiques désormais oubliés : Michel Jeury et Gérard Klein - pas l'acteur ! Le premier a abandonné la SF depuis longtemps, et s'est recyclé dans le roman "de terroir". Quant au second, il est un directeur de collections reconnu (Robert Laffont/"Ailleurs et demain" et le Livre de Poche/"SF").

Je ne suis en aucun cas un spécialiste du genre, et mes lectures datent un peu. Mais je pourrai éventuellement vous recommander certaines oeuvres ou auteurs qui m'ont plu particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snarkhunter



Masculin Nombre de messages : 72
Age : 52
Où est-ce que t'es ? : Dans la région-parisienne-de-France
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Les plus qu'humains   Lun 7 Juin - 16:21

Réanimateur Vixoun' a écrit:
Like a Star @ heaven Philippe Goy. J'aime bien quand ce sont des vrais scientifiques qui écrivent de la science-fiction. Ca sonne plus vrai. Lui est chercheur en physique au CNRS.
Je ne connais rien de cet auteur... si ce n'est que quelqu'un, sur un forum, m'avait jadis fortement recommandé son roman intitulé "Le livre-machine". Malheureusement introuvable depuis longtemps, alors je n'ai jamais pu combler cette lacune - mais je ne désespère pas.

Sinon, en S.F. française, j'aurai sans doute des noms à vous donner (autant vous prévenir : ça pourrait même balancer sévère ! jocolor). Le seul inconvénient, c'est que mes auteurs "favoris" risquent fort d'être devenus difficiles à trouver parce que pas réédités depuis longtemps. Mais les librairies d'occasion sont là pour ça, après tout, non ?!

Quant au nom d'Yves Frémion, si je me souviens bien, il était jadis éditorialiste ou anthologiste, non ? En tout cas, j'ai le très net souvenir d'avoir lu des interventions signées de sa plume dans certaines préfaces ou revues. Voyons, dans ce domaine, "à l'époque", j'ai surtout lu des anthologies réputées : "La grande anthologie de la science-fiction" (au Livre de Poche), "Les meilleurs récits de..." (chez J'ai Lu ; mais, là, c'était Jacques Sadoul qui orchestrait). Ou bien une revue, "Univers", qui était également publiée chez J'ai Lu. Alors il est possible que ce soit dans cette dernière. Mais je pourrai vérifier, de toute façon, puisque j'ai toujours ma collection d'époque !

Ce pourrait être aussi dans des magazines de cinéma de l'époque, mais je n'en ai pas lu tant que ça : "L'écran fantastique" et "Starfix".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les plus qu'humains   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plus qu'humains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sturgeon Theodore - Les plus qu'humains
» Fragments humains n°2
» premiers sketch humains
» un ordinateur d'IBM bat deux humains à un jeu télévisé..
» Humains ... Etoiles ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettre de réanimation :: Réanimation de Littérature - Reanimación de Literatura :: Réanimateur de Lecture-
Sauter vers: