Lettre de réanimation

Des sujets, des réflexions, des idées, des projets !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Trainer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Trainer   Mer 21 Fév - 3:25

Je vais par cet article tenter de réabiliter ce mot qui sonne assez mal à l'oreille française, du fait de son homophone péjoratif.

Qu'est-ce que trainer ?

Trainer c'est avant tout partir. Il faut réunir l'envie nécessaire afin de se rechausser ; l'état de son esprit est toujours un corolaire de cette envie.
Lorsque l'on est parti à trainer, il y a l'effort, celui qui nous mène au lieu que l'on a élu.
Cet effort permet à son esprit de ne plus être acteur de la traine entreprise.

Une fois sur place le traineur peut commencer à trainer. Car trainer, c'est avant tout faire preuve de patience.
Le traineur tue le temps, en attendant l'apogée de son acte. Pour cela, il peut faire rouler cette pièce d'espérance sur ses phalanges, et puis rouler de plus en plus vite, et finalement la rattraper avant qu'elle ne s'abime par terre.
Le traineur doit parfois aussi supporter le regard des gens ; lui, assis par terre, il dit bonsoir. Et il regarde. Les réactions sont toutes différentes. L'inquiet qui ne répond même pas, le salut amical d'un jeune de carnaval, le regard inquisiteur des employés de gendarmerie, et parfois, en de très rares occasions, les quelques mots échangés avec le bavard.
Mais le traineur est seul, le plus souvent. Et même, trop de présences nuisent à son oeuvre. Mais s'il a de la chance, les noctambules veilleront moins tard que lui et parfois le laisseront même dans le noir du lampadaire.
Mais seul, le traineur doit encore attendre. Alors il pense. Et il pense à haute voix. Parler à haute voix est à la pensée ce que la musique est à la parole, c'est-à-dire un exhausteur de sentiments et de sensations, inséparables.
Il pense aux gens qui sont loin de lui. Il pense à l'océan, au golfe de Guinée dans lequel se cache une vérité qui changerait sa vie. Il pense aussi aux vérités que certains devraient savoir mais que, soit disant pour leur bien, d'autres leur cachent.
A haute voix toujours, le traineur questionne ses incertitudes. Il propose à la nuit ses paroles et écoute la réponse. Souvent les ténèbres épaississent encore les doutes et les indécisions, mais le traineur offre ces mots à la nuit sans véritablement attendre de solution.
A haute voix, le traineur peut aussi réfléchir à comment présenter, dans son voile de mystère, tout le rite que représente la traine. Expliquer cet acte est impossible ; mais parler de l'usage rend les gens incrédules et le traineur s'en amuse.
Le traineur ne s'impatiente pas. Parfois ce qu'il attend ne vient jamais. Tant pis. Le traineur se satisfera alors simplement des héros et des sauveteurs qu'il s'est inventé.
Trainer permet ainsi d'oublier souvent ce pourquoi nous sommes partis, ce qui nous a donné cette volonté de ressortir malgré la nuit.

Quelques désagréments guettent le traineur dans son attente. Parfois l'appétit tardif des citadins casaniers conduit sur le chemin de traine le véhicule du contentement, scooter bruyant et pestilentiel, insecte insupportable dont aucune tapette ne peut triompher.

Mais ensuite, l'attente du traineur est récompensée. Des yeux s'allument dans l'opacité de l'horizon raillé. Le silence qui se fait alors n'existe que dans la tête du traineur. Et le bruit, crescendo, périodique et lourd, embelli par l'effet Doppler-Fizeau qui nuance toute sa course. Enfin, l'apogée de son amplitude, le traineur peut s'envoler, lancer son esprit vers cet assourdissement. S'il pensait à voix haute, le tumulte lui permettra d'intensifier ses sentiments, ses sensations. S'il profite, muet, la sublimation de l'acte l'emportera en même temps que la clameur s'élancera sous lui.
Et aussi vite qu'il est venu, le bruit s'en ira, s'aggravant de loin en loin et laissant seul le traineur au dessus de son passage.

C'est ainsi que ce soir, je suis allé trainer.

Trainer, c'est simplement l'art de voir passer les train.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
Laurree
Correctrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 437
Age : 31
Où est-ce que t'es ? : La Roche-Posay, Poit' Poit'et Antibes :-)
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Trainer   Mer 21 Fév - 16:53

J'ai les larmes aux yeux en lisant ton texte...
Et puis zut, je n'ai pas seulement les larmes aux yeux, elles se situent maintenant au niveau de mes joues, et je ne vois plus tellement ce que j'écris.

C'est la première fois que tu t'extériorises, bien que ce ne soit pas direct, mais c'est une bonne chose pour toi. Fidèle à toi-même, tu te libères en prétextant l'explication du mot trainer.
Puis, malgré tout ce que tu peux dire, tu écris vraiment très bien ; bien mieux que moi...

Tous ces petits "indices" que tu donnes me permettent de t'imaginer en train de trainer, et j'en suis triste.
Tu vas me dire que je ne devrais pas. Je ne sais pas.
Je suppose que trainer te fait justement du bien, te permet d'éclaircir les points obscures. C'est ta manière à toi d'évacuer, je pense.

Ton texte est superbe, je ne saurais te dire pourquoi, ce doit être les sentiments qui m'envahissent à sa lecture.

Je sais que tu préfères trainer plutôt que de te confier ; comme tu dis "trop de présences nuisent à son oeuvre".
Mais si un jour trainer ne te suffit plus, tu peux aussi venir me voir...
Je ne propose pas mes oreilles à un muet, mais mes bras à un être que je sais sensible.
Parce que là, je suis tellement bousculée que ma seule envie est de te serrer fort contre moi, pour te dire que moi aussi je suis là.




J'espère que tu ne m'en voudras pas de t'avoir livré dans ce message plus directement que tu ne l'as fait toi-même dans le tien. Si c'est le cas, excuse-moi. J'avais besoin de te dire ce que je ressentais face à ton écriture, mais si tu le désires, supprime mon message.




Est-ce volontaire le non-accent circonflexe sur le -i contrairement au verbe d'origine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Merci   Sam 24 Fév - 0:45

Ne t'inquiète pas, je ne censure plus. ( Embarassed euh, c'était qu'une seule fois madame...) Et je sais très bien que je peux compter sur toi.

Pour répondre à ta petite interrogation, ce n'était pas volontaire l'accent circonflexe en moins, mais si je m'étais rappelé que traîner en prenait un, je l'aurais probablement supprimé.

J'en profite pour vous faire partager des paroles d'une chanson qui parle de traineur, sans accent.

Il avance errant,
Lorgnant sur l’heure,
Le monde courant,
Il a peur.
On l’évite,
On s’en moque du paumé de la gare.
Il cherche sa destination,
Sans but, sans raison,
Je n’sais depuis combien d’ temps,
Il attend, son trajet, sa mission.

Ce train qu’il attend ne viendra pas,
Tout ça parce qu’il n’existe pas,
On pourrait imaginer qu’un jour,
L’idée lui viendra et il arrêtera d’attendre.
Non, non, lui ce qu’il veut c’est son train,
Celui qu’il l’emmène loin, loin de son malaise,
Le paumé de la gare a mal dans sa tête.

Il attend ce train qui fera taire les esprits,
Chaque minute, il regarde l’heure,
Il court de voie en voie sans répit,
Un train arrive! C’est celui là !
Non. Le prochain sera le bon.
Rien ne va comme il veut,
Rien ne sera jamais bon pour lui,
Rien ne sera jamais bon pour lui.

Hep ! un train arrive, il a son billet,
Il court c’est celui là tout près,
Il avance, le train roule accèlère il s’accroche,
Il s’agrippe, le paumé d’ la gare n’existe plus...


Semtazone, chanson : le p'tit paumé, album : comme s'il en pleuvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
Sherwood
Réanimatrice d'O.
avatar

Masculin Nombre de messages : 495
Age : 30
Où est-ce que t'es ? : en équilibre instable
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: pointure 42 dans le plat... SPLOUCH   Sam 24 Fév - 0:55

Je sais que je suis lithocarde et que je viens avec mes gros sabots plomber l'ambiance, mais il m'arrive de faire ce genre de chose et de le nommer "errer". Le mot sans doute est moins important que sa signification dans la pensée.

Bref, ceci pour dire que poster des textes inspirés par les mots, c'est peut-être encore mieux, comme concept de dico... Rolling Eyes

_________________
Ne prenez pas la vie trop au sérieux ; de toute façon vous n'en sortirez pas vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poite-la-mirifique.over-blog.fr
Laurree
Correctrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 437
Age : 31
Où est-ce que t'es ? : La Roche-Posay, Poit' Poit'et Antibes :-)
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Trainer   Sam 24 Fév - 13:44

Je ne me souvenais plus que finalement tu l'avais pris Semtazone, j'espère que tu me le prêteras. Smile En tout cas, cette chanson correspond vraiment à ton texte, on dirait qu'elle a été écrite pour accompagner ton texte...


...Sauf que j'espère que toi tu ne t'agripperas pas... Rolling Eyes


Et c'est vrai que c'est chouette comme concept de dico.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Réanimateur Vixoun'

avatar

Masculin Nombre de messages : 512
Age : 30
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Concept...   Sam 24 Fév - 17:33

C'est une idée.
J'en avais une autre.

Je vous les livre là, de but en blanc, mais ferais un p'tit topo dans le Préambule au dictionnaire.

Donc :

Like a Star @ heaven Poster des articles dans le dictionnaire dont la définition du mot, inventée ou seulement romancée, serait un texte délivrant des pensées et des états d'esprits.

Like a Star @ heaven Mon idée à moi serait de poster des essais sur des Grandes Définitions de mots difficiles, voire impossibles à définir et ainsi discuter la définition. Par exemple, définir les sentiments, définir l'Histoire (avec un grand H), définir des termes désignant l'impalpable, de l'âme à l'esprit, l'intelligence ou le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reanimation.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trainer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trainer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» notice tiger trainer mk3
» [SOFT] RUN.GPS UV TRAINER : Logiciel GPS pour sportifs [Gratuit/Payant]
» vario trainer
» Le trainer "Jingle" : enfin terminé
» les filles vous pouvez trainer sous la couette !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettre de réanimation :: Dictionnaire Réanimé - Diccionario Reanimado :: Lettre T-
Sauter vers: